C'est mon mari qui fait la cuisine

13 novembre 2012

Nous sommes allés en forêt. L'air était frais, les couleurs chaudes.

Ça nous a donné envie de champignons, alors on les a ramenés chez nous.

On les a poêlés avec du beurre et du persil.

Cèpes et trompettes.

Avec un Meursault, on a senti les feuilles mortes craquer sous la dent.

P1000122

P1000088

P1000043

P1000266

P1000145

P1000162

 

 

 

 

Posté par Nanette BUDNA à 12:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 juin 2012

Retour à Metz et tarte aux fraises

2012-05-19 13

2012-05-19 18

2012-05-19 18

2012-05-19 18

2012-05-19 22

2012-05-19 18

2012-06-17 18

2012-06-17 18

2012-05-19 22

2012-05-19 22

La recette

http://www.tarte-aux-fraises.fr/tarte-aux-fraises-creme-patissiere/

 

 

 

Posté par Nanette BUDNA à 21:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 février 2012

DSC05475

DSC05477

C’est pourtant simple :  une saucisse de Lyon à cuire et une macédoine de légumes, faite maison, évidemment (carottes, navets, petits pois, pommes de terre et persil).. En Ardèche avec moi-même et mon double et devant un champ de jeunes oliviers et un laurier sauvage qu’on a pas osé dévaliser, on a bu du champagne discrètement et avec la lascivité du trentenaire en vacances à la campagne. Attendre patiemment le coucher du soleil, faire du feu, voilà...

Nous sommes revenus depuis et tout est redevenu comme avant.

Il y’a le réveil, y’a le coucher, y’a le reste, pas énorme. Y’a les beaux jours de Beckett et les autres. Oh le beau jour encore que ça va être ! encore un.

DSC05398

DSC05396

DSC05394

DSC05431

DSC05391

DSC05433

DSC05460

DSC05454

Posté par Nanette BUDNA à 09:37 - Commentaires [2] - Permalien [#]
08 août 2011

Alphaville

Il était 24h17, heure océanique, quand j'arrivais dans les faubourgs d'Alphaville.

DSC05183

" La courbe de tes yeux fait le tour de mon coeur

  Un rond de danse et de douceur

  Auréole du temps, berceau nocturne et sûr

  Et si je ne sais plus tout ce que j'ai vécu

  C'est que tes yeux ne m'ont pas toujours vu"

P1010334

P1010335

P1010336

P1010337

.... Chasseurs des bruits et sources des couleurs

DSC05141

DSC05154

DSC05144

La lumière qui s'en va... La lumière qui revient

P1010300

DSC05245

Par la caresse

nous sortons de notre enfance

DSC05157

DSC05160

DSC05165

Posté par Nanette BUDNA à 23:06 - Commentaires [1] - Permalien [#]
17 juin 2011

Bistro du Canal

DSC05102

DSC05110

DSC05106

DSC05107

DSC05111

DSC04996

Bistro du Canal

208, rue Antoine Dansaert

1000 Bruxelles

http://www.bistroducanal.be/

 

Posté par Nanette BUDNA à 18:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]


13 juin 2011

DSC05013DSC05019DSC05031DSC05010DSC05038DSC05048DSC05062DSC05064DSC05084DSC05089DSC05078DSC05101

Posté par Nanette BUDNA à 16:51 - Commentaires [2] - Permalien [#]
14 mai 2011

Asperges à le flamande

DSC04956DSC04958DSC04957DSC04954DSC04955

Une brouillade d'oeufs, beurre et crème

Des asperges vertes

Vite je dois prendre le bus

DSC04961

Vite je dois me maquiller

http://www.youtube.com/watch?v=IBk0-43GIdY

 

Posté par Nanette BUDNA à 16:27 - Commentaires [2] - Permalien [#]
23 avril 2011

Toast aux champignons et autres nouvelles du ciel

Au cadavre exquis, restaurant désormais réputé de la rue Dansaert, la nourriture est bonne. On se bouscule, malgré les prix exorbitants, pour la dernière trouvaille du chef :

Le Menu Radioactif.

Le chef officie dans sa cuisine fraîchement carrelée sur une équipe de travailleurs clandestins, ça on le savait déjà, et qui ont réussi avec le temps à devenir invisibles. Le chef donc, le teint cireux, les yeux globuleux, signes évidents d’une mine radieuse, nous a concocté un menu en quatre sévices :

          Raviole de foie gras, râpé de betteraves le tout servi avec un bouillon tiède de l’eau du réacteur 3

·                    Le pot au feu de poisson, légumes du jardin d’Oganawa

·                    La pièce de bœuf de Kobé, boules d’ail plutoniennes et poussières poivrées

·                    Le champignon de chocolat, Perle du Japon

 

Par ailleurs, le toast aux champignons...

DSC04883

Cet incontournable plat bruxellois aurait  pu figurer sur la carte du Cadavre Exquis, mais soyons sérieux… et sans fantaisie, je peux affirmer que dans ce cas là les champignons sont des champignons de Paris. Ils peuvent être aisément remplacés par des Cèpes, produit hautement actif dans mon cœur.

Pain de mie (couper un cube et le creuser)

DSC04857

Une grande boite de champignons

Un oignon haché

Une gousse d’ail

Un petit bouquet de persil

10cl de vin blanc

Crème liquide

Faire dorer dans une poêle avec du beurre les faces du cube de mie de pain, ne pas hésiter à en rajouter (du beurre), au fur et à mesure, si c’est nécessaire. Réserver au chaud.

Faire sauter l’ail, l’oignon et les champignons à feu vif puis déglacer au vin blanc, baisser le feu un peu et laisser réduire. Ajouter la crème et assaisonner. Jeter une poignée de persil haché à la fin

Nous avons choisi d’agrémenter ce plat avec des épinards cuits l'eau salée et légèrement assaisonnés

Quelques tribulations radiophoniques hasardeuses et sans gravité m’ont amené içi

http://www.youtube.com/watch?v=DZkjoXyexKk

Avec les amitiés du Capitaine Paf

 

Posté par Nanette BUDNA à 20:19 - Commentaires [2] - Permalien [#]
14 mars 2011

La recette de l'amour fou

Le coup de foudre, quintessence de l'étonnement, est une grâce amphibie où la nouveauté se double d'une inexplicable familiarité. Une première fois au goût de vie antérieure, un souvenir du présent...

On l'aimait avant de faire sa connaissance, violence du choc amoureux. Le flash de l'amour serait lui-même toujours un flash-back; tomber amoureux, c'est instantanément aimer depuis toujours.

Le foie gras.., bien digéré, a parfois la même exquise familiarité de phénomènes insolites dont aucune prévision ne résume l'apparition.

Avant d'être reconnu, disséqué, assaisonné, recuit, le foie se présente à nous tout cru.

 

Bocal de foie gras aux raisins secs:

  • Les raisins secs: les faire mariner une nuit entière dans un vin sucré (un Muscat par exemple). Le lendemain mettre la marinade sur le feu et laisser réduire jusqu'à obtention d'une substance presque compacte.
  • Le foie: Le placer à température ambiante pendant une heure ou deux, ce qui permettrait de le dénerver plus facilement. Le détailler ensuite en petits morceaux et s'apprêter à l'épicer, étape capitale. En effet, les épices donneront le ton, le caractère, la robe du foie-gras alors soyez inventifs! Voici une bonne base: Sel, poivre, noix de muscade. Malaxer longuement pour bien imprégner le foie.
  • Dresser dans un bocal à joint: D'abord les raisins et puis une boulette de foie, placer le joint et bien fermer le bocal.
  • Faire chauffer une très très très grande casserole, la taille de l'ustensile permettrait de garder la température stable ce qui est tout à fait indispensable à la réussite de la conserve ( pour des explications plus techniques, voir le cours du Harvard School Dr Budnéa Lionello, allée 5, amphi 3.2). L'idéal pour un bocal de 300gr: 26 minutes de cuisson au bain-marie à 82°. Évidemment, un grand thermomètre est plus que nécessaire, pourquoi grand? Parcequ'il faudrait le plonger au fond de la marmite afin de garder un œil sur la température de l'eau.

DSC04648

DSC04664

DSC04672

Le chemin est laborieux, le résultat est euphorisant. Tout autant que la vague, toujours nouvelle, du beau Serge

 

Posté par Nanette BUDNA à 13:32 - Commentaires [1] - Permalien [#]
21 décembre 2010

Suite royale

L'Italiano de l'hôtel Métropole (excellent cocktail au Cynar)

DSC04678

Le froid

DSC04682

Le foie gras, poires à la grenadine

DSC04617

Le vin

DSC04615

Alléluia et Merry christmas

Posté par Nanette BUDNA à 11:40 - Commentaires [3] - Permalien [#]


Fin »