14 mars 2011

La recette de l'amour fou

Le coup de foudre, quintessence de l'étonnement, est une grâce amphibie où la nouveauté se double d'une inexplicable familiarité. Une première fois au goût de vie antérieure, un souvenir du présent...

On l'aimait avant de faire sa connaissance, violence du choc amoureux. Le flash de l'amour serait lui-même toujours un flash-back; tomber amoureux, c'est instantanément aimer depuis toujours.

Le foie gras.., bien digéré, a parfois la même exquise familiarité de phénomènes insolites dont aucune prévision ne résume l'apparition.

Avant d'être reconnu, disséqué, assaisonné, recuit, le foie se présente à nous tout cru.

 

Bocal de foie gras aux raisins secs:

  • Les raisins secs: les faire mariner une nuit entière dans un vin sucré (un Muscat par exemple). Le lendemain mettre la marinade sur le feu et laisser réduire jusqu'à obtention d'une substance presque compacte.
  • Le foie: Le placer à température ambiante pendant une heure ou deux, ce qui permettrait de le dénerver plus facilement. Le détailler ensuite en petits morceaux et s'apprêter à l'épicer, étape capitale. En effet, les épices donneront le ton, le caractère, la robe du foie-gras alors soyez inventifs! Voici une bonne base: Sel, poivre, noix de muscade. Malaxer longuement pour bien imprégner le foie.
  • Dresser dans un bocal à joint: D'abord les raisins et puis une boulette de foie, placer le joint et bien fermer le bocal.
  • Faire chauffer une très très très grande casserole, la taille de l'ustensile permettrait de garder la température stable ce qui est tout à fait indispensable à la réussite de la conserve ( pour des explications plus techniques, voir le cours du Harvard School Dr Budnéa Lionello, allée 5, amphi 3.2). L'idéal pour un bocal de 300gr: 26 minutes de cuisson au bain-marie à 82°. Évidemment, un grand thermomètre est plus que nécessaire, pourquoi grand? Parcequ'il faudrait le plonger au fond de la marmite afin de garder un œil sur la température de l'eau.

DSC04648

DSC04664

DSC04672

Le chemin est laborieux, le résultat est euphorisant. Tout autant que la vague, toujours nouvelle, du beau Serge

 

Posté par Nanette BUDNA à 13:32 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires sur La recette de l'amour fou

Nouveau commentaire