08 août 2011

Alphaville

Il était 24h17, heure océanique, quand j'arrivais dans les faubourgs d'Alphaville. " La courbe de tes yeux fait le tour de mon coeur   Un rond de danse et de douceur   Auréole du temps, berceau nocturne et sûr   Et si je ne sais plus tout ce que j'ai vécu   C'est que tes yeux ne m'ont pas toujours vu" .... Chasseurs des bruits et sources des couleurs La lumière qui s'en va... La lumière qui revient Par la caresse nous sortons de notre enfance
Posté par Nanette BUDNA à 23:06 - Commentaires [1] - Permalien [#]